Forum retrogaming
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 AJV - Dead or Alive

Aller en bas 
AuteurMessage
TechnoWolf
°°°°°°
°°°°°°
avatar

Messages : 1235
Date d'inscription : 19/02/2012
Age : 30

MessageSujet: AJV - Dead or Alive   Sam 17 Nov 2012 - 15:14

Avec les films Resident Evil hors de ma vue (pour le moment), je pensais qu'il serait plus intéressant de revenir aux jeux de baston. J'ai réalisé quelque chose d'assez étrange au cours de mes diverses chroniques : au départ j'ai créé mes articles en tentant de rester objectif, mais avec le temps, ma prose s'est assombrie lorsqu'il fallait que je parle d'un jeu ou d'un film que je n'aimais pas. Cela m'a aussi valu l'étiquette de "troll" : les gens ont l'impression que dès que j'aime pas quelque chose, il faut que je le descende scène par scène... déjà vous vous trompez tous parce que je n'ai pas aimé Skyward Sword, je n'ai pas aimé Final Fantasy VIII (pas en tant qu'histoire, en tout cas), et j'ai profondément détesté Operation Raccoon City (au point que, malgré ses innombrables bugs, aussi scandaleux puissent-t-ils être, Resident Evil 6 m'apparaît toujours sympathique à côté). Je n'en ai pas parlé en long, en large et en travers... pourquoi ? Parce que ces problèmes pouvaient s'expliquer en deux paragraphes, avec Dawn of Sorrow, j'ai fait un court résumé de l'histoire pour montrer tout ce qui n'allait pas dedans, avec les films, je pars directement dans l'optique de tout narrer scène par scène, que j'eusse aimé le film ou non n'a jamais été un critère déterminant sur la forme de mes articles. Pourquoi je parle d'un film scène par scène au lieu de dire « ouais, le film est cool parce que parce que parce que » ou l'inverse ? Parce qu'on s'en fout d'à quel point vous êtes un bon écrivain, si vous voulez expliquer pourquoi tel film est bon ou tel film est mauvais, vous devez vous appuyer sur son point le plus important : son déroulement. Je n’ai pas dit « son scénario », j'ai dit « son déroulement ». Parce que si je devais faire ça : ce serait impossible de prendre Mortal Kombat comme un bon film étant donné qu'il a un scénario complètement bidon.

Maintenant, un film basé sur un jeu vidéo, c'est un peu différent. La règle précitée marche pour les films en général, mais lorsqu'il s'agit d'un film basé sur un jeu vidéo (ou un comics), il doit avoir un déroulement qui respecte un tant soit peu l'univers du jeu sur lequel il se base ; Et il n'a pas besoin d'aller bien loin : Tekken est un jeu de baston, l'univers a l'air complètement déjanté, un film basé sur Tekken n'a pas grand-chose à faire du scénario du jeu, mais au moins pourra très bien s'en tirer s'il y a de bons combats, parce que c'est ce qu'on demande, n'est-ce pas ? Il faut juste une cohérence, si l'on peut appeler ça ainsi, dans l'histoire de base et après le tout est de s'en tenir aux règles qu'on s'est fixées. Vous allez me dire : « pourquoi t'acharnes-tu ainsi sur les films Resident Evil ? », mais c'est bien simple, mes braves : Resident Evil, le premier film, s'inscrit comme à part de la série. C'est vrai, quoi, pas de protagonistes issus du jeu, quelques éléments seulement ont été repris du jeu pour garder l'univers. Paul n'avait pas besoin de plus, il n'avait qu'à constituer une équipe de personnages sympa avec des décors glauques avec des zombies... mais, comme vous le savez, il n'en fait rien : il a multiplié les clins d'œil hors contexte à la série en laissant les personnages principaux en plan, et en faisant de Milla Jovovich le seul personnage compétent de l'histoire. Et, croyez-moi, le cinquième film (ses jours sont comptés) ne relève pas le niveau.

Final Fantasy : The Spirit Within était mauvais parce que d'une part l'univers n'avait rien à voir avec la saga Final Fantasy et d'autre part son histoire était remplie de trou et ses personnages totalement bidon. Advent Children était encore pire parce que son scénario a été rédigé sous cocaïne et autres substances illicites, sans aucun respect pour le jeu original et sans aucune réelle conclusion ni apport. Pas même une extension au Mythos de la série. Et si vous avez encore un doute, retournez lire mon article. Je ne me replonge pas dans cette horreur.

Non, je vais plutôt vous parler d'un film que j'ai vu récemment, qui fait partie de ces films sortis plus ou moins discrètement, sans gros coup de comm', sans énorme studio derrière pour les soutenir. Le film compte Paul W. S. Anderson comme directeur de production, MAIS, il a été réalisé par le même gus à qui nous devons le spectaculaire et ennuyeux festival d'effets spéciaux qu'est le Transporteur... soyez tous sur vos gardes les amis.


l'affiche : Bon... laquelle tu choisis ?

Le film dont je parlerai ici est : Dead or Alive. Vous le savez sans doute déjà, de toutes évidences, car c'est le titre de l'article... et si ces trois derniers paragraphes ont suffit à vous achever le cerveau pour que vous ayez déjà oublié le sujet principal... waoh. Vous avez encore moins de concentration que moi, c'est dire...

Dead or Alive est l'archétype du jeu sans scénario. Non. Vraiment. Regardez vous-même :


Cette intro est cool, j'admets, mais c'est juste ça : un tournoi d'arts martiaux dont la moitié des participants sont des gonzesses dont le tour de poitrine augmente tellement au fur et à mesure des jeux qu'au dixième opus, il pourra commencer à se compter en kilomètres. Je ne suis pas bien sûr du bonnet maximum pour une femme : j'ai entendu parler de bonnet C... j'ai cru comprendre que le maximum était le bonnet E ou le F (vous savez, je n'ai pas pour habitude de trainer dans les magasins de soutien-gorge, et si c'était le cas, je ne pense pas qu'on me laisserait avoir mon propre ordinateur avec connexion à Internet). J'ai tort ? Une demoiselle pour m'aider là dessus ? Non, évidemment, je suis livré à moi-même et à l'Internet, qui ne me jugera pas si je pose la question (sauf si je le fais sur 4chan). Beh, apparemment, après de brèves recherches, ce serait le H. C'est possible, mais aussi gros un bonnet H puisse être, je crois que les demoiselles des Dead or Alive atteignent sans problème un bonnet P, voire Q... ah non, cette lettre doit être prise pour autre chose à mon avis...

Dead or Alive est un jeu de baston dont le principe innovant était d'envoyer son adversaire dans le décor et changer de scène de combat (ce qui est la raison pour laquelle j'ai acheté le 2), et dont l'argument de vente numéro un et réel intérêt du jeu, au final, s'avère être débloquer des bikinis toujours plus petits pour les personnages féminins et les payer pour qu'elles se mettent à danser sur des barres de strip-teaseuse. Certains adorent ça, d'autres détestent. Très franchement, si vous me demandez personnellement : je n’en ai rien à foutre. Mais sachant qu'un film se base là dessus, je ne peux être qu'interloqué. De toutes les licences de jeu de combat, ils ont choisi celle-là ? En fait, question stupide, évidemment qu'ils ont choisi celle-là, parce qu'un film sur DoA doit être assez simple à réaliser au final. Vous allez voir.

Le film s'ouvre sur un zoom en accéléré vers une forteresse de ninjas qui ont intelligemment choisi le violet flashy comme couleur de bandana ainsi que d’étendard ; car cette couleur est tellement discrète ; les ninjas sont réellement les maitres de la discrétion. Ce zoom, quant à lui, me rappelle plus le premier Shogun : Total War que Dead or Alive...


« Princesse Kasumi ! » dit un personnage qui se révèlera par la suite être Hayabusa (et oui, apparemment il s'agirait bien de Ryu Hayabusa dans Ninja Gaiden) « votre frère est mort, votre destinée est de guider votre peuple ! »

La princesse Kasumi enferme un criquet dans une boîte

« Je ne suis pas un criquet dans une boite, je décide seule de ma destinée. Je ne croirai pas à la mort de mon frère tant que je n'aurai pas vu son corps... »
« Princesse ! Si vous quittez la forteresse, vous serez considérée comme une paria, une shinobi... les gardes voudront vous tuer »

Kasumi n'écoute pas et descend les marches, les gardes s'écartent et ne semblent guère vouloir faire plus que rester debout en tenant des drapeaux violets. Il semblerait que la vie soit incroyablement chiante dans ce monastère en haut de la montagne : tenir des drapeaux et jouer avec des criquets dans des boîtes... ça m'étonne pas que Kasumi prenne le premier prétexte venu pour se barrer. Une lueur s'élève cependant parmi le groupe de ninja qui se referme sur la princesse. Kasumi, d'une botte rapide, se saisit du sabre d'un des gardes et se prépare à accueillir, à la lame, cette lueur qui avance vers elle. La personne finit par se montrer au grand jour et sa lame s'arrête proche du visage de Kasumi, celle-ci ayant réussi à placer sa lame à elle sous la gorge de son assaillante : Ayane. Il est clair, maintenant, que le scénario du film ne respectera pas l'histoire des personnages : dans le jeu, Kasumi n'est pas une princesse ninja et Ayane est sa demi-sœur... alors que dans le film, on dirait deux personnes totalement différentes. Pour une fille nommée Ayane, l'actrice n'a pas vraiment le type asiatique... en fait, j'ai été voir sur ImdB, et cette dame est norvégienne...... ils ne se sont pas cassés à prendre une asiat' ?! En fait, elle est pas tout à fait asiatique, mais presque, elle est née en Norvège et a quelques origines, puis a vécu en Chine... et... ben... bon, je pardonnerai cette fois parce que l'actrice, outre sa chevelure violette immonde, est quand même sacrément canon. Quel dommage ce serait si elle jouait dans un mauvais film basé sur les jeux vidéos qu'il me faudrait bash...


Oh…

Hem, Ayane donc, s'incline devant Kasumi avec un serment solennel :

« Je suis votre servante, mais si vous partez... je me mettrai en route pour vous tuer »

Elle a dit qu'elle partait, tue la maintenant, non ?

Kasumi n'écoute que son courage et... vous savez quoi, je ne vais même pas décrire l'action, je vais juste vous coller le clip en dessous. Soyez cependant sur vos gardes, car ce que vous allez voir est probablement l'un des trucs les plus stupides et à la fois les plus géniaux que vous n'aurez jamais vus
dans toute votre vie.


Comment décrire ça ? Sérieusement : elle court en marchant sur le dos des ninjas, saute sur le sabre préalablement planté dans le mur, s'en sert comme tremplin pour passer par dessus une muraille de 20 mètres de haut, et tombe dans le vide, lâchant son kimono afin de faire s'ouvrir un parapente qu'elle avait secrètement gardé sous sa robe pendant tout ce temps. Waoh.

Et si ce n'était que ça : un shuriken est lancé d'on ne sait où, et la fille l'attrape l'air de rien. Avec mon bol, j'me le serais pris dans la tronche à tous les coups, aurait planté mon atterrissage et serait mort comme une merde...

Le shuriken est une invitation pour le tournoi d'arts martiaux D.O.A. Le shuriken a même une petite photo de Kasumi avec l'indication qu'il s'agit quand même d'une « Shinobi Ninja Princess ». Il faudra expliquer qu'une Shinobi et une princesse ne sont pas la même chose selon le peuple de Kasumi, je pense, et faire une petite mise à jour de ce shuriken. Enfin bon, un shuriken comme invitation, je trouve ça kickass, moi, les lettres recommandées, après tout, c'est pour les tapettes !

On cut directement à Tina Armstrong, une ex-catcheuse professionnelle qui s'entraine sur son yacht quelque part dans la mer de Chine. Son père, Bass Armstrong, l'appelle pour tenter de la convaincre de revenir dans l'arène de la WWE, mais Tina en a marre de faire semblant de se battre... et ça je peux comprendre : le catch, c'est marrant, mais pour un passionné d'arts martiaux, ça doit être lourd à force. Cependant, voir la juge/ex de Edge tenter de faire le Spear (technique de ce dernier) sur son ancien mari et rater misérablement... c'était assez drôle.

Des pirates arrivent à ce moment-là, dirigés par le féroce et terrible capitaine Liu Kang qui a pour habitude d'envahir les yachts d'autrui sans prendre d'armes avec lui, de peur d'endommager les bateaux, afin d'être sûr de pouvoir les revendre à bon prix. Je peux comprendre le motif, mais la stratégie de ne pas prendre de flingue est stupide : le mec pourrait quand même au moins les prendre pour avoir... euh... comment dire... quelque chose pour menacer les occupants du yacht. Ce n’est pas comme si les personnes savaient que vous comptiez revendre leur bateau.

Tina botte l'arrière-train de Liu Kang, en guise de punition pour avoir été dans Mortal Kombat : Annihilation, et savate le reste des pirates. Elle aussi reçoit un Shuriken/invitation pour DOA.

Tina Wins ... Stage Fatality

La scène suivante nous offre Christie en train de prendre sa douche... et cela me semble être une tradition des films adaptés de jeux de bastons que de voir une demoiselle sous la douche. Enfin bon, c'est Holly Valance qui l'interprète donc je n'ai étrangement aucun problème avec ça...

Elle sort de sa douche (avec maquillage... ce qui implique qu'elle ne prend même pas le temps de se démaquiller... quel laisser-aller), et se fait directement arrêter par un policier. Apparemment celui-ci aurait reçu un contact « anonyme » disant que Christie avait pénétré le coffre fort de l'hôtel, et volé du cash ainsi que des diamants. Évidemment, la police trouve les billets planqués dans la valise de Christie.

« C'était Max ! » se défend Christie
« … Il a dit que c'était vous... »
« Vous disiez que votre contact était anonyme »

Face à une telle répartie, et surtout un tel talent pour faire dire aux flics ce qu'ils n'ont pas, ou pas tout à fait, dit, le détective décide de changer le sujet.

« Que pouvez-vous me dire sur les diamants ? »
« Eh bien... ce sont les meilleurs amis des femmes... » (Je pensais que c'était les chats...)
« Peut-être un séjour dans une cellule froide vous rendra plus... agréable... »
« Puis je m'habiller d'abord ? »
« Faites »

Comme vous pourriez vous y attendre, Christie ne se contente pas de « s'habiller » : elle laisse délicatement tomber la serviette qui recouvrait ses cheveux tout en gardant, évidemment, la première autour de son corps. Elle reste assise en croisant les jambes pour... ok, j'arrête là parce que vous n'êtes déjà plus en train de lire, n'est-ce pas ? Vous êtes complètement ailleurs ou parti sur YouTube pour voir cet extrait, n'est-ce pas ? Si c'était une vidéo, je vous aurais déjà balancé un screamer à la tronche !

Donc, oui, Christie s'habille de façon érotique pour amadouer la police... et, évidemment demande son soutien-gorge qui se trouve sur le lit. Le détective est suffisamment stupide pour ramasser le soutien-gorge avec son flingue et le tendre à Christie à portée de main. Ceci permet à Christie d'envoyer un coup de pied dans l'avant-bras du détective afin de le désarmer, pour ensuite se lever et se servir de sa serviette comme d'un fouet pour mettre K.O les deux autres flics. Le détective doit encore y repenser

« Pas juste ! Elle a utilisé la séduction comme arme ».

Christie s'échappe de son hôtel en prenant l'ascenseur en sous-vêtement avec un vieillard en manteau.... puis repart avec le manteau de ce même vieillard qu'elle a enfermé dans sa propre valise (et le film ne nous montre pas ça ??!!). Elle s'échappe sur sa moto et... vous l'aurez deviné, reçoit le shuriken en plein son pare brise, est méga-surprise par le fait, s'écrase dans le semi-remorque devant et meurt.



En fait non, elle sourit malicieusement en voyant le shuriken sur sa moto... pas de surprise ni rien. Je me demande bien qui envoie ces shurikens et pourquoi les personnages de ce film ne sont pas surpris de les recevoir. Peut-être que tout le monde sait qu'on est invité au D.O.A de cette manière, mais imaginez-vous à 130 sur l'autoroute ou même aux toilettes... imaginez si Tibleu recevait l'invitation alors qu'il traversait le Manoir de Paris.


Les participants se retrouvent tous dans un avion, avec une présentation vidéo de l'île de D.O.A, présentation faite par Helena qui aime bizarrement s'habiller en maillot de bain sexy et avec des rollers... et ne croyez pas que ce soit un reproche que je fasse là... surtout... surtout pas...

Inutile de me balancer des « pervers », le jeu est basé sur des bombes sexuelles en bikini, et c'est exactement ce que le film est en train de montrer. Pour une fois qu'un film est on ne peut plus fidèle au jeu, je ne vais pas cracher dans la soupe.

Hayabusa se fait chopper par Kasumi, apparemment ce dernier a été invité au D.O.A et n'est pas là pour tuer/ramener Kasumi... mais cela ne veut-il pas dire qu'il est lui aussi devenu Shinobi, vu qu'il a quitté la forteresse ?

Ayane, quant à elle, a pour ordre de suivre Kasumi et de la tuer...


"Shinobi... le nouveau rouge à lèvres... de Guerlain"

Les participants doivent tous sauter de l'avion en plein vol pour atteindre l'île D.O.A, heureusement des parachutes sont sous les sièges, parachute que Kasumi s'empresse de prendre... apparemment elle a oublié qu'elle avait un delta-plane caché dans sa tenue. Tous doivent arriver au bâtiment principal de D.O.A avant le coucher du soleil, sinon ils seront éliminés d'office. On suppose que tout le monde arrive à temps, mais on se focalise sur les trois demoiselles dont on a vu les introductions... Kasumi repère qu'Ayane est après elle pendant l'escalade de la tour... euh... d'une tour qui a l'air incroyablement dangereuse vu qu'elle est placée prés d'une falaise et qu'il n'y a pour toutes protections que des barrières en bois... vous allez voir, à la fin de la review, pourquoi est ce que cette tour est dangereuse, ou du moins, pourquoi est-ce que le maître des lieux n'a pas assez bien pensé la sécurité.

Kasumi, Tina et Christie se retrouvent donc juste à temps au bâtiment principal de D.O.A, avec comme autres participants notamment Max (le collègue de Christie qui avait balancé celle-ci, mais qui finalement reste avec elle parce que les deux voleurs s'aiment même s'ils se font des saloperies), Bass Armstrong, le père de Tina, Zack, Hayabusa, Leifang, Gen fu, et Helena. C'est alors qu'arrive le méchant Donovan, qui gère l'île et encadre le tournoi. Et, très sincèrement, quel tournoi d'arts martiaux n'est pas dirigé par un dingue qui rêve de conquérir le monde ? Surtout quand celui-ci est joué par Eric Roberts (Maroni dans Batman – The Dark Knight, ou encore Eric Thompson dans Heroes) avec un brushing en déroute qui plus est.

Le tournoi DOA de cette année sera assez spécial, car il honorera les 20 ans d'Helena, dont le père a grandement aidé Donovan à la construction de toute cette île (et dont le destin n'a pas été plus clément que celui de la mère de Bambi). Les personnages vont donc tous se faire injecter des nanobots qui envoient des informations cruciales comme la vie des combattants (non, sérieusement, les combats sont rediffusés sur écran avec des barres de vie.... le mec qui a inventé ça est un putain de génie !), mais aussi leur style de combat et toutes ces choses que seul un méchant évident comme Donovan voudrait savoir. Il est aidé par un geek qui, bien entendu, a complètement flashé sur Helena. Je dis que c'est un geek parce que, comme tous les geeks il est fringué comme un sac, coiffé n'importe comment, a des lunettes de crotte, a plus d'écrans et de matériel informatique que nécessaire, et alerte la C.I.A à la moindre occasion… oh... non, en fait je parlais de moi...

Cette scène d'injection est une autre excuse pour mettre les filles en bikini, et je ne peux pas me plaindre de ça... c'est un film sur Dead or Alive.

C'est parti pour l'ouverture du tournoi : pendant que tout le monde s'entraîne et qu'Helena fait du roller, Donovan annonce les règles : « les combattants font ce qu'ils veulent sur l'île, ils ont tous une montre qui leur indique quel sera le prochain combat, et le perdant sera renvoyé chez lui ». Les premiers combats se lancent tous en même temps, ce qui est un peu dommage étant donné qu'ils sont bien filmés, on a un peu l'impression de tout avoir d'un coup, alors qu'un format classique à la Mortal Kombat (le premier film) aurait mieux marché. J'ignore si des gens comme Brad Wong, Bayman ou autre sont des personnages issus du jeu ou des personnages inventés pour que les héros puissent gravir les échelons, quoi qu'il en soit Hayabusa, Helena, Christie, Kasumi et Tina sont bien évidemment qualifiés. Gen Fu botte l'arrière-train de Leifang en l'envoyant dans le vide et... pour certaines raisons saute dans le vide aussi.... je ne sais pas, j'ai trouvé cette fin de combat marrante, Gen Fu, rongé par le remord, se suicide ? Non, il a l'air bien content, mais il saute quand même... ça ne devrait pas compter en Double K.O ? oh et puis merde : Mort ou Vif !


Dommage qu'on ne voit pas le combat de Kasumi alors qu'elle est enfin dans son costume du jeu (le kimono bleu et blanc). Non, elle préfère rester assise et avoir un flashback de son frère aîné la sauvant de malfrats, puis recevoir une invitation au tournoi D.O.A (Je parie que Donovan prenait des photos de la forêt d'à côté et les a vu genre « oh, ce mec se bat bien, je le veux dans mon prochain tournoi »).

Kasumi prend rendez-vous avec Donovan pour savoir comment son frère est mort, Donovan prend le même air faussement condescendant que Jean Luc Delarue prenait dans « Toute une Histoire » quand la famille Cassoc' se pointait parce que leur fille de 6 ans était enceinte... avant un petit rail de coke.

« Votre frère s'est battu contre Leon »

Leon:
 

« Il a connu la mort avec dignité »

Et pendant qu'il dit ça on voit le Leon en particulier : une sorte de colosse blond à qui le seul inconscient qui a dû oser lui dire « Ta gueule » a connu un sort pire que les victimes de Luka Rocco. Leon est une sorte d'armoire à glace aux cheveux blonds, une version année 2000 de Drago dans Rocky IV si vous voulez, capable de soulever un nombre ahurissant de poids. Donc ouais, à mon avis il a probablement fini à l'état de confiture (de FRAISE !) pas sûr que ce soit là la mort la plus digne qu'un shinobi puisse espérer.

« Il est tombé de ce balcon » dit-il dans la même tour dont je vous parlais au début du film. Ah bravo, vous ne pouviez pas réviser les règles de sécurité, monsieur l'architecte ? Mais... ce n'est pas ça le pire avec cette tour.... vous verrez...

« On a jamais retrouvé son corps »… oh, oui, il a dû être enlevé par un gang de poisson-piranhas, j'ai cru comprendre que ceux de l'île D.O.A étaient particulièrement agressifs, à te regarder arriver, adossé à la BM du copain, en faisant hurler un RnB assourdissant de bêtise de leur nouvel iPhone (qu'ils n'avaient sans doute pas les moyens d'acheter) tout en te regardant méchamment. Ils ont probablement repéré le frère de Kasumi et lui ont posé la même question qu'à toute l'heure victime

« Hey, 'scuse moi, cousin ! T'as pas dû feu ?! »… demander du feu quand on est un poisson... où va le monde ?

Évidemment l'histoire de Donovan tient autant debout que celle que je viens de vous sortir, et personne n'en croit rien, pas même Kasumi.

En regardant Drago, pardon, Leon, Kasumi a un autre flashback : son frère partant pour D.O.A et disant qu'il allait être un Shinobi… ce qui rend cet ordre incroyablement sectaire et, d'une manière ou d'une autre, un peu con, quoi les ninjas ne peuvent même pas sortir pour aller prendre un verre ou quoi ? Et s'il n'y a plus de criquets à mettre dans des boîtes, que peuvent-ils faire ? Voyez plutôt : si personne n'entre et personne ne sort dans leur ordre, à force avec la descendance, tout le monde là bas sera frère ou sœur éloigné... cela ne condamne t'-il pas l'ordre de Kasumi à la consanguinité glauque... comme par chez moi, dans le Nord ?


« Tu dois guider ton peuple, Kasumi... Hayabusa te protègera »… Oui, Kasumi, guide le peuple des ninjas violets qui passent leur temps à rester debout en tenant des drapeaux. Même les gardes du château où le Prince gay est retenu prisonnier dans Sacré Graal ne sont pas aussi cons... et ils sont drôles, eux au moins.

Et au moment où on revient sur Kasumi, elle est à poil dans son bain, avec des pétales de roses pour couvrir toute partie intime... ç'aurait été drôle que l'actrice ne se rende pas compte qu'elle était filmée et qu'il n'y ai pas eu les pétales de roses. Genre « HEY!!! ».

Hayabusa fait ce qu'on lui a ordonné de faire et s'assoit juste à côté de la porte, seul obstacle le séparant de la princesse, absolument nue dans son bain. Whow.

« Hayabusa... pourquoi envahis-tu ainsi mon intimité ? »… Oulà, question piège, Ryu... au passage, t'es un ninja, non ? N'es-tu pas censé connaître sur le bout des doigts le mot « discrétion »?
« Elle est là »
« Je sais... je l'ai vue »
« Je vous en supplie encore une fois, princesse : retournez au temple. Suppliez pour le pardon... vous avez des responsabilités envers votre peuple »
« Mais j'en ai aussi envers mon frère... » ce disant, elle sort de la douche en peignoir, en peignoir ninja, évidemment... pas en peignoir mauve avec des motifs dégueulasses comme celui de Jean Paul le séducteur des croisières de célibataires.
« Donovan ment... »
« Que proposez-vous ? »
« Trouver mon frère... »
« Je vous aiderai alors... Hayate était comme un frère pour moi, aussi... »

Charmée par tant de loyauté (et aussi probablement par le fait qu'Ayane devrait avoir à tuer Hayabusa aussi vu qu'ayant répondu à l'invitation, il est devenu Shinobi et doit crever), Kasumi tente une approche en caressant la joue de son beau ninja. Malheureusement celui décline à contrecœur l'offre, parce que c'est comme ça qu'on se fait la cour, au Japon : là où on se high kick dans la face en Ukraine, ici on fait du mélodrame mélangé à des scènes de combats agrémentées de super pouvoirs insensés, de flashbacks et de monologues explicatifs sur pourquoi est-ce qu'un homme « normal » peut en fait réellement faire des super sauts et lancer des kaméhaméha.

« Sois prudente, Kasumi »… Euh... toi aussi t'es Shinobouse, tu sais ?


Max tente de séduire Christie, en lui avouant qu'il l'a piégé à Hong Kong pour qu'elle puisse échapper à la police et être invitée à D.O.A. Le simple fait d'évoquer le crack du coffre-fort de D.O.A provoque des envies on ne peut plus érotiques à Christie, qui s'empresse de se jeter sur Max, pour une scène qui sera censurée. Pendant que Zack s'affaire à draguer Tina, Donovan décide de lancer le prochain combat directement : Leon contre Kasumi. Déjà ?! Woah.

Ayane tente d'attaquer Kasumi dans un déguisement que je dois être le seul à trouver incroyablement sexy et magnifiquement scié à sa chevelure violette. Le combat ne dure pas longtemps parce que Leon entre dans la chambre et montre à Kasumi que son combat va se lancer. Ayane s'enfuit par la fenêtre, Kasumi lance une chaise sur Leon, que celui-ci attrape et brise à main nue... et avant toutes mauvaises comparaisons avec le capitaine Haddock, cette chaise-là était en métal. Simple question : la petite Kasumi contre Mega Man version blondinette. Qui va gagner? Leon est tellement badass et tellement musclé, qu'il parvient à faire craquer ses os avec le même son que s'il chargeait des mitrailleuses. Il bloque les attaques de Kasumi et, vu ce que j'ai entendu, parvient aussi à briser un os, ce qui ne fait pas ciller la princesse ninja pour autant (moi perso, j'me serai fait dessus). Les deux adversaires s'affrontent dans les couloirs, et rien qu'un coup de Leon suffit à faire des énormes trous dans le mur, je vous jure que le mec est un putain de Transformers !


"MOI FORT ! MOI BRISER CHAISE !!! SKKKRROOOOOOONNNNNKKKK !!!!!"

Christie et Max sont interrompus dans leurs ébats/discussion de comment cracker le coffre fort, par Leon qui passe par le mur comme un rhinocéros, après avoir voulu charger Kasumi. Mec, la fille est plus rapide, utilise ta tête. Kasumi décide enfin d'arrêter de lancer les objets qu'elle trouve quand dans un Smash Bros et se met enfin à se battre... elle parvient même à percer la lourde musculature de Leon, et même à le foutre par terre.

Zack, plus affairé à draguer Tina, ne se rend pas compte du combat qui fait rage à l'étage au dessus. Tina profite de cela pour faire un coup à Zack.

« Ferme les yeux... tu as bien trop d'habits sur toi »

Leon tombe dans la piscine à ce moment-là, avec Zack à poil et Tina partie. Oh oh oh... aaah... je suis sûr que Leon ne l’a pas vu venir celle-là. Champion une année, battu aux éliminatoires l'année suivante... aaaah... tragique...

Tina a eu le temps de retourner à sa chambre, pour la partager avec Christie parce que... sa chambre à elle a été démolie lors du combat. Y'a t'il une règle qui lui permette de poursuivre Kasumi pour avoir saccagé la chambre d'une autre participante. C'est alors que Bass entre en défonçant la porte :

« Oh yeaaaah ! » euh non... il dit ça, en fait « Tina ! C'est l'heure de la baston !! »

Le prochain combat opposera donc Tina à Bass, la fille contre le père... sauf que...

« Papa, pas maintenant, je suis en sous-vêtements... » proteste la fille... avec une autre jolie demoiselle dans le lit... chose que Bass interprète à sa manière.
« Oh, mon dieu... »
« Non c'est juste une autre participante, on dort ensemble »
« Oui, je vois ça... »

En fait, la scène est assez marrante, et, hey, au moins Bass montre qu'il est ouvert d'esprit. Il décide de laisser le combat pour demain. Pendant ce temps-là, le super geek, voyant Max s'approcher dangereusement de sa chère Helena, alerte Donovan en révélant que le mec est un hacker et qu'il n'est certainement pas là pour le combat. Donnie refuse de virer quelqu'un comme ça et envoie Bayman.

Bayman entre dans la pièce et se fait avoir en se prenant deux chaussures puis une sorte de merde indescriptible qui était là par hasard et preuve irréfutable du goût abject de Donovan pour la décoration. Huh. J'ai besoin d'aide : est-ce que Max et Bayman sont deux personnages du jeu ou ont-ils été créés pour les besoins du film ? Parce que s'ils sont originaires du jeu, leurs fans ont dû être déçus... je sais que dans les films adaptés de jeux de baston on a très souvent des personnages qui sont laissés sur la paille, mais je ne peux m'empêcher de dire ça. Je vous propose une minute de silence pour ces deux combattants totalement inutiles.



Qui peut me croire ? Continuons l'AJV.

Le lendemain, Tina se fait soigner le dos par Kasumi, à grand coup d’acupuncture, parce qu’elles sont de si grandes amies maintenant, non ? Cependant, je me rappelle des massages comme d'un mini jeu dans D.O.A, et je me rappelle aussi qu'ils étaient... euh... ben... vous voulez savoir ? Jouez au jeu, quoi !

Bass débarque à ce moment-là, prêt à faire des combats comiques comme le catcheur qu'il est. Cela énerve énormément Tina qui aimerait que son père comprenne enfin qu'elle ne veut plus faire de faux combats dans les arènes de la WWE et qu'elle aimerait se battre réellement. Ce dernier n'arrive pas à prendre sa fifille adorée (et croyez-moi, c'est ainsi qu'il l'appelle) sérieusement et se fait botter le train. Il ressort cependant de l'eau heureux et fier de sa fille qui l'a latté.

La scène suivante a lieu sur une plage aménagée, Max est en train de travailler/draguer Helena pour, sous prétexte de lui faire un massage sexy, prendre une photo du tatouage qu'elle a dans le bas du dos, et qui serait le code du coffre fort de D.O.A. Tout cela au grand dam de Christie qui a du mal à voir Max tourner autour des autres demoiselles, ce qui fait qu'elle ne peut s'empêcher de prendre une balle de beach-volley et de la faire « glisser » de ses mains jusqu'à la tête de Max. Cela permet à Helena de rejoindre la partie qui a pour adversaire Tina et Kasumi. Zack, quant à lui ne s'est pas remis de son rencard raté de la veille et préfère provoquer Tina.

« J'espère que t'es meilleure au volley qu'à la séduction... »

Chose qui enrage Tina au point qu'elle envoie la belle loin derrière ses propres buts. Hayabusa arrive à ce moment pour récupérer la balle, qu'il regarde comme s'il s'agissait d'un objet tombé du ciel, chose normale, vu que jusqu'à présent il a passé sa vie dans un monastère reclus à jouer avec des criquets dans des boîtes et à tenir des drapeaux. Kasumi vient pour récupérer le ballon, et Hayabusa est très gêné de voir sa princesse en bikini Shinobi (Shinobikini…?). Kasumi est amusé de voir qu'Hayabusa est si gêné et en profite pour lui demander de bien vouloir s'introduire dans les laboratoires de Donovan, pendant que celui-ci regarde le match de beach-volley. Oui, oui, ils ont même mis un match de beach-volley, et si au départ on peut se dire « wtf », on sait tous au final qu'une large partie de D.O.A gravite autour d'un match de volley avec des bombes sexuelles en bikini...


Le seul truc avec Hayabusa c'est qu'il est aussi bon ninja que Nate Drake est bon pour éviter les situations délicates : il latte absolument tout le monde au lieu de s'infiltrer en maître de la discrétion qu'il est sensé être. Hum.

Évidemment il finit par se faire repérer et se fait enfermer dans une pièce. Pendant que Kasumi score des points de par ses techniques de Shinobeach volley, un shuriken arrive droit dans le ballon et crève tout. Kasumi s'enfuit donc après avoir remis son kimono (nooon!) pour se retrouver dans une forêt de bambou où elle se fait attaquer par Ayane, qui, elle, n'a pas de bikini (NOOOON !!!). Elles se battent encore, Ayane triche parce qu'elle a un sabre, et Kasumi se fait une arme avec l'un des bambous découpés. Le combat est sympa, même si les dialogues sont stupides...

Ayane est (encore) interrompue par l'arrivée de Tina et Christie sur les lieux, et doit s'enfuir. Elle pourrait, peut-être, tuer Kasumi dans son sommeil, non ? Il y a une règle de fair-play sur l'assassinat des Shinobis dans le clan des ninjas du criquet enfermé dans une boîte ?

Max a enfin trouvé le code, pendant ce temps : « Helena ». J'aime bien la déduction ici, quand même : le mec trouve un tatouage qui est le prénom de la fille qui le porte. Il n'a pas hésité une seule seconde pour se dire que ça doit être le code. Il ne s'est pas dit que c'est juste elle qui s'est fait tatouer son nom juste pour le style.

Mr. Geek décide enfin de faire ce qu'aucun geek ne ferait et va voir Helena, il s'arrête et s'imagine déjà la prendre dans ses bras, avec une pluie de pétale de rose et... ok, film, on sait que le mec a flashé sur elle, pas besoin de nous le coller dans la face comme ça. Il arrive tant bien que mal à avoir l'attention d'Helena... et une fois de plus le cliché du geek qui est trop stupide pour savoir parler aux filles nous est montré à l'écran. Vous savez, je sais ce qu'il faut dire à une fille, plus ou moins, et tout un chacun le sait aussi, ce n'est pas bien compliqué. Ce n'est pas ça qui fait qu'un geek est célibataire, ce n'est pas parce qu'il est bizarre, c'est parce qu'il a d'autres centres d'intérêt qui font que, contrairement à beaucoup, avoir une copine/fiancée/femme n'a jamais été une priorité dans sa vie.

Zack tente de draguer Tina, sauf que celle-ci vient de recevoir l'appel sur sa montre : le prochain combat devrait l'opposer elle face à Zack. Elle commence à le latter, interrompant ainsi la fête. Zack se relève, dédaigneux, et lance « Quoi, tu vas gâcher la fête pour les autres aussi ?! ». Tina et Zack s'affronteront donc le lendemain, à l'aube, dans un endroit privé.

Très franchement, je n'attendais rien de ce combat : je pensais que ce serait rempli de sous blagues et très peu de réelle baston. Mais non, le combat entre Zack et Tina est vraiment super. L'action est bien rendue, les personnages ne se lancent pas de répliques stupides, et Zack prend bien Tina au sérieux et on ne se sent pas déçu d'avoir vu un tel clash. A la fin du combat, Zack est, bien sûr, vaincu et il reconnaît la valeur de Tina.

« Désolé de t'avoir emmerdé autant... à partir de maintenant, je parie mon fric sur toi... »

WAS ?! WAS MACHT FEGELEIN HIER ??!! FEGELEIN !! FEGELEIN !!! FEGELEIN !!!

Le prochain combat opposera Christie et Helena, et pendant ce combat, Christie va devoir regarder le tatouage qu'Helena a dans le cou, cette fois, car il ce tatouage-là serait la clé. Et il est plus crypté qu'un prénom, évidemment. J'ignore pourquoi Max n'a pas pris de photo de ce tatouage avec son petit appareil, mais bon, comme ça, on peut avoir un combat où l'on nous gratifie d'un gros plan sur le cul d'Helena... je ne plaisante même pas. Vous voulez une screen ? Allez voir le film....

Une fois encore, je suis agréablement surpris : le décor laisser tellement présager un combat de catch lesbien dans la boue à la Sonya VS Milenna dans Mortal Kombat : Annihilation. Bien qu'on ait plus affaire à du catch qu'à autre chose, ici, il n'y a rien de trop érotique, afin de garder quand même un aspect jeu de baston. Grâce aux investigations de Christie, le tatouage d'Helena révèle que le coffre est dans la tête du Bouddha et aussi la combinaison. Au final : Helena est mise sur la paille.

Les filles partent donc vers le 2e étage pour chercher Hayabusa qui n'est pas revenu de sa mission d'infiltration, pendant qu'Helena reste à l'extérieur, déçue de sa défaite. Mr. Geek vient la réconforter, et lui explique qu'il a travaillé avec son père et qu'il le connaissait bien. Emporté par l'émotion, il avoue à Helena qu'il sait comment celui-ci est mort : le père d'Helena était opposé au projet de Donovan, et voulait tout arrêter, mais s'est fait tuer. Helena décide d'aller voir Donovan pour l'empêcher de continuer ses activités, mais ce dernier, qui a tout vu via ses caméras de surveillance, envoie toutes ses unités tuer Helena et Geek (je sais qu'il a un autre prénom, mais je ne l'ai jamais compris).
Helena parvient à se défaire des multiples gardes (je me demande s'il n'y a pas une référence à Kill Bill dans cette scène), pendant que Kasumi, Tina et Christie sont faites prisonnière, avec du gaz narcotique, dans les laboratoires de Donnie. Celui-ci les réveille, alors qu'elles sont enfermées dans des sortes de container.

« Maintenant que j'ai votre attention... je voudrais vous présenter... l'avenir ! »

Donovan révèle alors son plan : il a conçu l'arme ultime.... une.... paire de lunettes. Plus précisément, c'est une paire de lunettes équipée d'une sorte de caméra qui peut calculer et prédire les mouvements que tel ou tel attaquant va utiliser selon les données qu'elle a. Les nanobots que les participants à D.O.A se sont faits injectés transmettent ces données à l'ordinateur principal de Donovan et les envois ensuite dans les lunettes. Une fois les données de Kasumi, Christie, Tina et Hayabusa transmises, Donnie décide de tester l'invention sur un ancien membre de D.O.A… et vous aurez tous deviné de qui il s'agit : Hayate, le frère de Kasumi.

L'invention marche, évidemment, et Hayate se fait massacrer (il a été mis un an au frigo, ceci dit, je trouve la configuration de combat assez injuste). Donovan révèle alors que toute cette expérience était surveillée par des milliardaires dans le monde, et qu'ils peuvent commencer à payer pour avoir les lunettes. Ceux-ci transfèrent directement l'argent... ils se décident vite, dis donc, ils n'ont jamais supposé que la démonstration à laquelle ils viennent d'assister aurait pu être une mise en scène.

Et maintenant, une petite question : Donovan avait-il besoin de tuer du monde, ou d'être méchant, pour réaliser ce genre de plan ? Je ne suis pas sûr que ce soit tout à fait illégal, peut être que c'est tricher en arts martiaux, mais est ce illégal ? Il ne pouvait pas tout simplement dire la vérité aux combattants ? Leur dire qu'ils se feraient injecter des nanobots dans le corps et ensuite feraient des combats d'arts martiaux pour envoyer des données à son invention, en les payant pour ça ? Parce qu'il n'a pas l'air d'avoir besoin d'argent : il dirige une île tropicale et organise un tournoi grandiose chaque année dans lequel il compte donner un gros pactole au vainqueur. Pourquoi ne pas tout simplement dire la vérité, ce n'est pas comme s'il voulait terroriser le monde avec ses lunettes, il veut juste les vendre.


En fait ses lunettes c'est un peu un successeur à la Virtual Boy...

Mr. Geek parvient à retourner dans les laboratoires avec l'aide d'Helena, et décide de taper un roman sur son clavier, comme dans tous les mauvais films de hacking. Il tape, mais la sécurité est trop grande (les firewalls doivent être trop puissants =\), il décide donc, je ne plaisante pas, que la meilleure solution est d'envoyer un e-mail à la C.I.A, pour que celle-ci puisse couper la connexion de l'île afin d'interrompre le téléchargement... je suis sur le cul, la C.I.A reçoit un e-mail sur un type qui vend des lunettes sensées prédire quelle technique tel ou tel combattant utilisera... et ils croient ça, ils en font la priorité n° 1. « Al Qaida ?! Pff, c'est des racontars ! »

Hayate se fait dégager de la statue de Bouddha (car les labos étaient dedans), et est projeté du haut de la tour aux balcons dangereux. Heureusement, Ayane, qui passait par là, lui sauve la vie. Chanceux... je suis beaucoup plus beau que ce Hayate !

Donnie va immédiatement voir qui ose hacker son système et libérer les cellules dans lesquelles Kasumi et les autres sont retenus, sans se dire qu'il n'y en avait de toute façon qu'un seul pour faire ça. Il parvient à se défaire d'Helena, bien qu'il n'ait pas téléchargé ses attaques, et met le Geek K.O, puis lance le programme d'auto-destruction, pendant que Bayman est parti taper sur Max et récupérer l'argent du coffre fort. Le geek utilise ses dernières forces pour taper encore deux touches, ce qui a pour effet d'ouvrir les 4 cellules... je crois qu'il a fait un Shift + la touche qui permet d'ouvrir directement le menu « Démarrer » dans Windows... j'ignorais qu'elle avait aussi cette faculté d'ouvrir les portes...

Les filles se jettent sur Donovan pendant qu'Hayabusa s'occupe de Bayman ; les combats ont ici plus un effet de suspens que de réel combat d'arts martiaux, mais ceci est normal, c'est pour les besoins du film (il faut bien donner du piquant). Donnie parvient à se défaire des demoiselles, non sans difficulté, car 3 fois plus de calculs à faire + une fille dont il n'a pas les attaques.

Hayabusa est mis à mal par Bayman, mais celui-ci se fait assommer par le geek, qui a également récupéré Max. Ils tentent de prendre une sortie un peu moins conventionnelle... une sorte de toboggan (ouiiiiiiiiii) vers la plage.

Pendant ce temps, Donnie se bat tant bien que mal, mais finit par se prendre un coup dans le dos, tombe sur l'un des balcons, et ses lunettes s'enlèvent sous le choc, glissent jusqu'au bord du balcon et tombent dans l'eau.

« Oh non... »

Ah bah oui, t'aurais p'tet dû prévoir ça, Donnie, avec une salle aussi dangereuse, non ? Si seulement tes lunettes avaient une attache en mousse derrière, ça aurait été l'arme ultime...

Donovan essaie de s'enfuir, mais se retrouve paralysé après un coup dans le service trois-pièces d'Hayate (technique ninja très connue) et une aiguille d'acupuncture de Kasumi plantée dans un endroit qui visiblement immobilise totalement Donnie... elle l'a piqué au centre nerveux situé dans le cou ? L'île explose donc avec Donovan dedans, pendant que les autres personnages sautent dans l'eau...

Le bateau du capitaine Liu Kang arrive sur les lieux, et ce même capitaine attrape ce qu'il croit être une jeune femme blonde frêle et inconsciente... alors qu'en fait c'est Tina. Celle-ci assomme bien entendu les pirates, et utilise leur bateau pour retrouver les autres. Tout est bien qui finit bien, il semble...

Une semaine plus tard : les filles sont toutes réunies pour massacrer les ninjas violets du temple de Kasumi. Et le film s'arrête ainsi.


Non, M. Liu Kang, votre candidature ne sera malheureusement pas retenue...

Conclusion ? Ce film est vraiment con, je l'avoue sans problème, mais vous voulez savoir ce que j'en pense au fond de moi même ? Ce film est juste parfait. Vous devez admettre une chose : il est basé sur une série totalement fan service avec une histoire on ne peut plus plate, et des bombes sexuelles en bikini... et c'est exactement ce que j'ai vu, avec beaucoup de scènes d'actions, des combats nerveux et bien rythmés, et vous êtes suffisamment intéressé pour vouloir voir ce qu'il se passe à la fin. Donc il se pourrait que ce film remporte la palme de meilleure adaptation de jeu vidéo, que dis-je ? Meilleur que Mortal Kombat ?!! oui, en tout cas une très bonne alternative. Il est clair que le film ne se prend pas plus au sérieux que ça, et qu'il a juste travaillé sur les deux aspects qui font des jeux D.O.A ce qu'ils sont. Je ne peux pas bash ça, je ne peux pas dire que j'ai vu un mauvais film. Le film respecte l'univers du jeu, et tourne ça en grand spectacle... donc ouais, il est à ranger dans les bonnes adaptations.

S'il y a un autre jeu dont l'histoire est tendue et dont l'adaptation s'avère plus corsée, ce serait peut-être Tekken. J'ai entendu dire qu'il y a eu un film fait l'année dernière, en image de synthèse, et que selon les déclarations du producteur Katsuhiro Harada, le film serait regardable autant pour les fans de la série que pour quelqu'un, comme moi, qui n'y connait rien... je pourrais peut être regarder là-dedans...?

_________________
j'ai une grosse passion, tu veux la voir ?


Dernière édition par TechnoWolf le Jeu 9 Nov 2017 - 15:33, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nicoscolosse
°°°
°°°
avatar

Messages : 586
Date d'inscription : 27/03/2012
Age : 24
Localisation : Essonne

MessageSujet: Re: AJV - Dead or Alive   Dim 18 Nov 2012 - 1:17

Très bon article, bien agréable à lire, c'est cool.
Ça manque juste de screen, genre quand tu parles de bikinis.
En fait j'ai vu le film y'a plutôt longtemps, "faudrait" ptet que je me le revoie, m'enfin c'est pas ma priorité.
Revenir en haut Aller en bas
TechnoWolf
°°°°°°
°°°°°°
avatar

Messages : 1235
Date d'inscription : 19/02/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: AJV - Dead or Alive   Dim 18 Nov 2012 - 14:24

Nicoscolosse a écrit:

Ça manque juste de screen, genre quand tu parles de bikinis.

Non, tu n'en auras pas !

_________________
j'ai une grosse passion, tu veux la voir ?
Revenir en haut Aller en bas
Arqsyx
°°°
°°°
avatar

Messages : 393
Date d'inscription : 10/06/2012
Age : 25
Localisation : Neuilly-Plaisance

MessageSujet: Re: AJV - Dead or Alive   Dim 18 Nov 2012 - 17:48

Spoiler:
 

_________________
/!- It's Boshy Time ! -/!
Revenir en haut Aller en bas
TechnoWolf
°°°°°°
°°°°°°
avatar

Messages : 1235
Date d'inscription : 19/02/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: AJV - Dead or Alive   Dim 18 Nov 2012 - 18:05

je vais me faire un paquet de fric avec ça !

_________________
j'ai une grosse passion, tu veux la voir ?
Revenir en haut Aller en bas
yd2100
°
°
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 18/02/2012
Age : 36

MessageSujet: Re: AJV - Dead or Alive   Dim 18 Nov 2012 - 21:49

Article très bien fait et sympa c'est du très bon boulot.
Par contre il y a une chose sur laquelle je suis pas du tout d'accord c'est les combats je les trouve nul au possible,angle de camera ou on voit que la tête de l'acteur pour nous faire croire qu'il ce bat vraiment et cascade qui ressemble à du mauvais Tigre et Dragons plus qu autre chose.
Sinon pour le reste je suis d'accord,sur une licence d'un jeu de baston DOA qui plus est faut pas en attendre plus ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: AJV - Dead or Alive   

Revenir en haut Aller en bas
 
AJV - Dead or Alive
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Retro Game Space :: AU COMPTOIR DU GEEK :: >>> CAFÉ RGS -
Sauter vers: