Forum retrogaming
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 AJV - Street Fighter

Aller en bas 
AuteurMessage
TechnoWolf
°°°°°°
°°°°°°
avatar

Messages : 1235
Date d'inscription : 19/02/2012
Age : 30

MessageSujet: AJV - Street Fighter   Dim 29 Avr 2012 - 15:28

Bienvenue pour mon premier article de ma nouvelle catégorie : Adaptation de Jeux Vidéo. Je tiens à vous prévenir d’entrée de jeu : chacune de ces AJV va être un énorme spoiler puisque pour vous faire la chronique du film, je ne fais ni plus ni moins que m’appuyer sur le film en lui-même, et le raconter (pas plan par plan non plus, même si, à certains moments, je m’arrêterai sur une scène pour la décrire si je considère ça nécessaire), mais vous aurez quand même un résumé assez complet du film. Nota bene : je regarde chaque film que je fais toujours au moins deux fois avant de faire l’article, donc ne venez pas me dire que j’ai recopié l’article sur quelqu’un d’autre (si je tiens quelque chose d’une source externe je vous le préciserai, sauf si je l’oublie, auquel cas je compte sur vous pour me le signaler), et encore, aussi méchant puis-je être, ce n’est avant tout que mon avis, s’il vous dérange réellement à ce point, c’est que je n’aurai pas tapé à côté. Si vous voulez une version sans spoiler de ce que je pense, rendez-vous à la toute fin de l’article pour voir un récapitulatif des plus et des moins.

Quand j'avais 7 ans, les jeux vidéo étaient certes la chose la plus importante dans ma vie, mais je commençais déjà à m'intéresser également aux films. J'étais un grand fan de S.O.S Fantômes, tous les samedis, mes parents louaient une cassette pour eux et en louaient une pour moi et mes frangins. Parmi ce que j'ai pu voir il y a eu des ratés comme Batman Forever, Tortues Ninja III... des trucs un peu mieux comme Terminator 2, Total Recall (c’était avant de voir le remake, hm. Et, oui, je considère le remake meilleur comme l’original, je fais partie de ces gens obscurs qui ne suivent que très rarement l’opinion générale), et bien sûr qu'est-ce que je demandais de louer quand c'était pas les OAV de Dragon Ball Z (ou de Saint Seiya, et pas les meilleures) ... comment ça « des comédies musicales » ? Des films adaptés de jeux vidéo, bien sûr.

Bon, à l'époque j'avais pas beaucoup de jeux à part les licences Nintendo et j'étais plus fan des jeux de baston... notamment Street Fighter et Mortal Kombat. Lorsque j'ai vu la VHS de Street Fighter au magasin, j'ai compris qu'il fallait que je voie ce film........ Et malheureusement pour moi, mes parents ont cédé une fois de plus à ma « requête ». Et contrairement à Mortal Kombat, ce film n'est même pas à voir quand on a 7-8 ans... vous verrez.


Steven E. De Souza s'inscrit dans la lignée des réalisateurs maudits comme Ed Wood...... ou Uwe Boll...

Voilà le plus gros problème de ce film, et sa plus grande qualité pour une partie du public : Jean Claude Van Damme. Et, non, je ne déteste pas le type, non je ne pense pas qu'il soit aussi débile qu'il le fasse croire, et oui je lui reconnais des talents de judoka indéniable. Mais non, il ne prend pas son rôle au sérieux, non il n’interprète pas Guile ou même le héros américain de base correctement...

Et le deuxième plus gros problème de ce film : Raul Julia, parce que cet acteur est juste génial, et savoir que ce film a été son dernier et qu'il a vécu juste assez longtemps pour voir sa carrière détruite me laisse un goût amer dans la bouche. Raul Julia interprète M. Bison et sérieusement j'ignore qui a eu cette idée : M. Bison n'est pas censé être asiatique ? Ou américain ? Ou même français, après tout, pourquoi en pas carrément ressortir le vieux clivage : un belge contre un français ! ... Quoi qu'il en soit, M. Bison n'est PAS porto ricain, le rôle avant M. Bison de Raul Julia était Gomez Addams ! Vous vous êtes déjà dit, en voyant Gomez Addams « ce mec est fait pour incarner M. Bison de Street Fighter II » ???  Enfin bon, passons au film en lui-même :

Le film démarre sur un montage des chaines télévisées du monde entier parlant d'une révolution dans un pays asiatique très connu : Shandaloo. Le pays est aux mains du tyrannique M. Bison (traduit visiblement Mister Bison, ici), qui a pris 63 membres/travailleurs des Nations Alliées (et je précise ici que normalement ce sont les Nations UNIES, visiblement même elles ne voulaient rien avoir à faire avec ce film) en otage, et réclame une rançon s'élevant à la coquette somme de 20 milliards de dollars .... okay, qui voudrait autant d'argent ? Qu'est-ce que vous feriez avec 20 milliards de dollars ? Bon, remettons nous dans un contexte sérieux : avec 2 milliards, on en a suffisamment pour tout une vie (sauf si on est vraiment très fort pour flamber), je pense qu'avec les premiers millions, on a tous une idée plus ou moins précise de ce qu'on ferait... mais avec tous les millions en plus dans les 2 milliards.... qu'est-ce qu'on achète ?? Parce que dans ce cas-là : pourquoi pas demander 100 milliards ? Ou 200 milliards ? Bison pense sincèrement que les Nations Alliées vont payer une telle somme ?

Meh. On s'en cogne. On arrive donc en plan américain sur Chun-Li, et non elle ne combat pas avec une tenue stupide ou en volant la tête en bas en donnant des coups de pieds latéraux tout en tournant sur elle-même, elle est journaliste et travaille pour... euh... elle-même. Son équipe se constitue de Honda, un sumo hawaïen (non, désolé, regardez sa tronche, est ce que ce type a l'air japonais ? non !) et Balrog... uh... 'kay...

Entre alors notre héros sur scène, le commandant Guile, le capitaine des Nations Alliés et l'ultime espoir de l’Amérique : un judoka belge ! woohoo !!! Jean Claude déclare n'avoir aucun commentaire à donner aux journalistes, mais par contre il a quelque chose à dire à « ############################ », aussitôt il attrape le micro et déclare ceci « ###################, #### ! ####### !!!!" ... Bon d'accord. Je vous traduis : Guile sait que Bison regarde la télé en ce moment même dans sa base secrète avec une technologie qui est visiblement presque aussi avancée que celle de l'Etoile de la Mort. Guile n'a en fait pas grand-chose de malin à dire, et n'est même pas sûr que M. Bison parle anglais, car, rappelons-le, nous sommes dans un pays asiatique, et je ne pense qu'un dictateur du sud-est de l’Asie qui ait passé sa vie à dealer et à monter une armée avec l'argent de la drogue ait pris le temps d'apprendre l'anglais. Guile n'aime pas l'idée que Bison regarde son intervention à la télé alors qu'il ne comprend probablement pas l'anglais, aussi il se résout à parler le langage des signes et fait un bras d'honneur à la caméra.

Déçu de voir, qu'une fois de plus, l'armée américaine sous-estime les capacités linguistiques des portoricains devenus dictateurs en Asie du Sud-est, Bison demande à Dee Jay (car après tout si un porto ricain s'en sort en dictateur en Asie, pourquoi un Jamaïcain ne pourrait-il pas être un pirate informatique là-bas, Shandaloo est le nouveau pays des opportunités pour tous, le rêve Sandalien...) de pirater la caméra de Chun Li, pour s'adresser directement au colonel Guile.


"Je vous ordonne d'arrêter de parler dans cet accent belge incompréhensible ! »

Oui, c'est sûr qu'on ne s'en rend pas compte en VF, mais en VO Jean Claude Van Damme parle avec un accent franco-belge absolument merdique (ce qui est comique quand on sait qu'en VF il parle avec un accent américain totalement faussé et ponctue ses phrases de « aah euuh... common ditton décha ???? » tentant de nous faire croire qu'il a oublié le français...). J'ai vu par la suite le film en VO, et c'est un festival, je vous le recommande vivement. La plupart de l'audience américaine ne comprend qu'à moitié ce qu'il raconte, et même les personnages du film ont l'air de ne rien capter. Guile se moque de ce problème et demande à son aide de camp, Cammy, de tracer le signal du hack afin de localiser la base secrète de Bison. Malgré le fait qu'elle n'ait strictement rien compris, Cammy part dans le camion où Honda garde les équipements télévisés de Chun Li, se bat avec Honda puis s'affaire à tracer le signal.

Après un échange cliché entre le gentil et le méchant, Guile s'adresse aux otages, leur disant de ne pas s'inquiéter et qu'il arrive, en particulier à un « Charlie » qui se trouve être juste à côté de M. Bison, chose dont le vilain dictateur s’aperçoit. Une fois la communication coupée, Cammy revient en disant que le signal n'a pas duré assez longtemps et qu'ils n'ont pas pu le traquer. Guile se retourne vers Chun Li et décrète solennellement « vous savez quoi ? Pendant cinq minutes, vous étiez presque utiles ! » puis s'en va, déçu. Chun Li s'interpose devant Cammy qui tente de suivre son supérieur, pleurnichant « il n'aime pas les femmes, hein ? » (Je ne sais pas, demande lui : il balade des muscles exagérément grand et est obsédé par un porto ricain...) ce à quoi Cammy répond « oh non, il n'aime pas les JOURNALISTES » (ah alors c'est pour ça qu'il a balancé un rot magistral sur Canal +...)


Cammy est interprétée par Kylie Minogue... vous savez, je pense, que Cammy est britannique et que Kylie est australienne... je me demande laquelle des deux communautés a été la plus choquée par cette bourde...

Pendant ce temps, le vil général Bison a repéré le « Charlie » dont Guile faisait mention et lit sur son badge « Carlos Blanka ... Charlie... ainsi, tu es un ami de Guile ». Okay, alors par où je commence ? D’une part c'est JIMMY Blanka, dans le jeu, et ensuite, Charlie, c'est censé être Charlie Nash, un ami de Guile qui se fait tuer par Bison, mais cela se passe dans les Street Fighter Alpha, et j'ignore si la série avait commencé à percer en 1994, toujours est-il qu'ils ont complètement foiré l'écriture du personnage de Blanka. Well done, Steven E. De Souza... well done. Le plan est simple, demander au Dr. Dhalsim de ... Dr. Dhalsim ? ... ... ... o... ok, Dr. Dhalsim.... de mettre Carlos dans une pièce bizarre et de lui montrer des images horrifiantes (comme ce film... ou les Valeurs de la famille Addams peut être...). Le Dr. Dhalsim s'exécute, mais à contrecœur car lui aussi est un otage, et ne travaille que parce qu'il est menacé de... de.... se faire tuer, peut-être ? ce qui foutrait en l'air le plan de Bison puisque visiblement il n'y a pas d'autre scientifique disponible dans ce film, donc il ne le tuerai probablement pas... euh... bref, Dhalsim aide Bison, mais il est gentil.


"Oh bon Dieu, ils ont mis un lance-roquettes dans les mains de Kylie Minogue. On connait maintenant la raison de la bavure en Irak"

Regard ensuite sur l'histoire numéro 3 de ce film où Ryu et Ken entrent dans un club de combat où Vega massacre un personnage secondaire inutile. Ryu et Ken arrivent devant le boss de ce club, Sagat, et il ne s'agit pas de lui demander secrètement d'apprendre la technique pour parer son Tiger Uppercut, mais de business. Ryu et Ken vendent des armes à Sagat, qui en a besoin pour........ euh..... sauf que le deal ne va pas loin parce que Ryu et Ken annoncent que les armes sont cachées quelque part et qu'ils diront où quand ils seront partis avec l'argent via talkie-walkie. Malheureusement nos deux « héros » se rendent compte que les hommes de mains de Sagat ont déjà récupéré les armes (alors pourquoi avoir fait venir Ryu et Ken ...?), les hommes de main pointent Ryu et Ken avec leurs propres armes (hoho quelle ironie), et après un décompte prêt, en joue, feu (et je veux pas savoir si c'est dans une langue inventée à l'arrache ou en thaïlandais) les méchants tirent et on se rend compte que les armes étaient en fait des jouets

Spoiler:
 

Alors donc, Sagat savait où se cachaient les armes de Ryu et Ken, mais ne savait pas que c'était des jouets ? Parce que s'il sait où Ryu et Ken cachent leurs armes, il sait aussi quel genre de type ce sont, ou alors Ryu et Ken les ont caché dans un truc facile à trouver, et si c'est le cas, il devait savoir que les armes seraient des jouets et j'en reviens donc à ma question « pourquoi avoir appeler ces deux clowns au lieu d'un VRAI trafiquant comme Nicolas Cage ? ». Bref, Sagat est amusé par cette farce et envoie ses hommes de mains botter le train de Ryu et Ken, ceux-ci répliquent et visiblement ne savent pas faire un quart de tour vers l'avant et punch car aucun des deux ne pense à lancer un Hado Ken. Les PnJ se font latter et Sagat décide d'envoyer Ryu seul combattre Vega (voici un exemple typique de cheat code ! pour combattre Vega il faut d'abord battre Balrog !).


A l'époque c'était tellement dur de péter le masque de Vega dans le jeu, dans le film ils ont préféré lui faire passer son temps sans son masque...

Mais avant que le combat n'ait lieu (parce que c'n'est pas un film de combat après tout, ça s'appelle Street Fighter mais ce n'est PAS un film de combat), Guile arrive avec un tank en défonçant le mur (oh yeaaah), tuant probablement beaucoup de gens et déclare que tous sont en état d'arrestation.

Le film devient encore plus con après ça : Guile décide de se servir de Ryu et Ken pour amener Sagat vers Bison, ainsi il pourrait trouver la base secrète. Après une scène de prison inutilement stupide, on a droit à une scène de poursuite en voiture avec le camion de prisonnier, « menée » par Sagat qui se retrouve donc dans une sorte de marché noir en compagnie de Bison. Je ne suis pas bien sûr de comment on en est arrivé là, mais bon... Sagat pense conclure un accord avec Bison mais celui ci ne le payera qu'en Bison dollar (des billets de dollars avec la tête de Bison dessus). Sagat crie au scandale (probablement parce que le Joker avait déjà eu cette idée avant) et Bison explique qu'une fois qu'il aura sa rançon il pourra créer cette monnaie ainsi que sa ville, Bisonopolis. Outre le fait que Bisonopolis sonne comme « Bisounours polis », il n'a pas déjà Shandaloo à sa botte ? Pourquoi construire une ville ? Pourquoi ne pas tout simplement envahir le monde et rebaptiser la ville de son choix par ce nom ? Bref, Sagat devient désormais un otage parce qu'il n'était pas d'accord sur le fait que « Kiss of the Spider Woman » ait réellement eu besoin d'une histoire homosexuelle ambiguë vers la fin, et se fait enfermer avec les autres. Pendant ce temps, Chun Li tente de détruire les armes de Bison avec un camion plein d'explosifs eeeet... personne ne l'en empêche. Ken et Ryu sont pris entre deux feux : les hommes de Sagat ou ceux de Bison, et comme ils sont trop indécis, Bison les enrôle dans son armée, c'est comme ça qu'ils obtiennent leurs costumes, et leur mentor n'est autre que Zangief.... vous savez, je crois qu'en fait la logique de ce film est simple : on prend tous les personnages du jeu et on leur donne un rôle, quel qu'il soit, même s'il est insignifiant. Ils ont fait ça avec T. Hawk, et je ne parlerai pas de ce personnage parce que son rôle consiste à sortir UNE réplique lors d'une seule scène et après on ne le voit plus.


"tant que vous utilisez tous les personnages du jeu, je me moque de la longueur de votre script, 2 pages, 20 pages, on s'en moque, les spectateurs sont trop cons pour répliquer, vous avez peur qu'ils en parlent sur un support réseau qu'on va créer d'ici quelques années, ou quoi ? »

Guile prépare l'assaut (après avoir découvert la base ?), mais les cadres des Nations Alliés viennent interrompre cela car ils ont décidé de payer la rançon de 20 milliards de dollars, pensant que Bison est un homme raisonnable et qu'ils peuvent négocier... nous savons désormais pourquoi nous sommes en crise aujourd'hui. Guile décide de déclarer la fin de l'assaut officiellement et fait à côté un discours tellement ridicule que même Georges W. Bush ferai un facepalm... si tant est qu'il comprenne ce que Guile raconte ! « Dah wa' iz cunselled ! our frien wheel hafdaide fu' nuffin' ! but... wee canall go-uhm ! »


"et je lui ai alo’ dis : si fous foulay jé peux fai’ Rayden pou’ Mortal Kombat et.. ah… euh… common ditton décha… ?  »
Évidemment, toute la troupe de Guile trouve ce speech totalement incompréhensible, mais tellement beau qu'elle décide de se joindre à la bataille (où p'tet qu'elle se croyait à un concert des frères Hanson...)


Yeeah ! uumbop ! uumbop ! uumbop ! balabala balabala ! umbop ! umbop !

Pendant ce temps-là, Chun Li et Bison sont en pleine conversation et notre journaliste chinoise explique les raisons pour lesquelles elle veut tuer Bison : il a tué son père (non ! je SUIS ton père). En fait, non, pas vraiment, Bison rétorque plutôt que le jour le plus important de la vie de Chun Li, où elle a perdu son père, pour Bison... ce n'était que mardi. OH NOEZ YOU LE DIDN'T !!!. Et en plus, Bison explique que Chun Li n'est qu'une faible femme, et qu'il n'a rien à craindre (ok, ça, venant de sa part, ça peut se comprendre, je vous rappelle que Raul est marié à Morticia Addams...). Chun Li profite du manque de vigilance du dictateur et l'attaque d'un coup de pied sauvage, mettant Bison par terre (Chun Li est un personnage cheaté, tout le monde sait ça...). Sauf que pendant ce temps-là, Ryu et Ken ont décidé de libérer Balrog et Honda retenu prisonnier dans les chambres voisines, et partent aider Chun Li. Leur arrivée ne fait que perturber la combattante dans son bottage intensif de fesses porto ricaines malades et Bison profite de cet instant pour se réfugier dans une cage de verre pour lancer un gaz narcotique.


"je savais que ça me servirait un jour !! »

Une fois cela fait les prisonniers deviennent... prisonnier aussi. Et Dr. Dhalsim n'en peut plus de voir Carlos souffrir devant les images atroces qu'il voit et décide de changer la cassette et de mettre la vidéo d'une petite fille qui court dans l'herbe... après avoir vu des scènes probablement de viol, je ne pense pas que montrer une petite fille soit la meilleure chose à faire, mais même si ça marchait, qui est cette petite fille ? et pourquoi y'avait-il une vidéo d'elle dans le laboratoire de M. Bison, je vous rappelle que Youtube n'existait pas à l'époque. Quoi qu'il en soit, Guile arrive en bateau et au lieu de s'infiltrer comme Solid Snake il annonce clairement son intention de botter le cul de Bison, qui s'apprêtait à tuer les otages, vu qu'il n'avait toujours pas reçu la rançon que les Nations Alliées avaient pourtant dit qu'elles donneraient (la poste Shandalienne est aussi merdique que la poste française, à ce que je vois...). Ce dernier décide que la meilleure solution c'est de tuer Guile avant qu'il n'arrive, en utilisant...


...

Après avoir détruit le bateau de Guile il gueule un gros « GAAAAME OVEEEEER ! » prouvant ainsi avant Nadine Morano que les jeux vidéo rendent con, fou, violent, autiste et nazi. Cependant Guile a survécut (comment ?) et s'est infiltré dans le laboratoire pour tomber nez à nez sur son ami Carlos devenu une immonde créature à cause des anabolisants et stéroïdes Shandaliens, et voici comment ça l'a rendu

Spoiler:
 

En fait, non, il ressemble plus à un acteur refusé au casting pour un des jeux Atmosfear


» STOP !!! Toi ! oui, toi ! misérable vermine ! jette le dé, allez ! et si tu fais ton propre numéro, tu peux prendre une clé ! »

Guile décide donc de se cacher dans le container de Blanka et lorsque Bison fait remonter celui-ci dans la salle principale pour montrer au monde entier sa nouvelle arme : Guile sort du container en faisant un saut de trente mètres de haut et en envoyant un coup de pied dans la face de Bison. Okay, ça fait deux fois en une heure, Bison, sérieusement, arrête de rêver, jamais un maître du monde ne se laisse avoir deux fois de la même manière. S'en suit un affrontement pathétique entre Guile et les Storm Troopers de Bison, qui décide de finalement tuer les otages (parce que pourquoi pas... ils ont p'tet récupéré des armes jouets de Ryu et Ken...). Nos deux autres héros s'enfuient et croisent Sagat et Vega dans les vestiaires, combat stupide qui s'engage, mais coupé pour montrer le plus important : le combat épique entre JCVD et un Raul Julia malade qui peine à suivre une chorégraphie d'arts martiaux basique (je ne maudirai jamais assez celui qui a convaincu Raul de participer à cette farce alors qu'il n'en avait plus la force). Le combat suit un schéma type : le gentil à l'avantage, puis le méchant devient encore plus méchant, donc le gentil est mis à mal, et au final, coup héroïquement désespéré, le gentil gagne. JCVD kick Raul assez facilement, jusqu'à assommer ce dernier, malheureusement c'est sans compter sur le système vital de Bison qui est en fait alimenté par de l’électricité statique ce qui lui permet de voler...

Guile : Et la pureté du combat à main nues, alors ?!
Bison : Ce n'est que de l'électricité statique... elle fait léviter les trains de Tokyo à Osaka, elle fait léviter ma soucoupe pour changer d'étage (trop de monde dans l'ascenseur)... et elle m'élève... moi !! *s'envole puis... crrsshhhhhh gnuuuuuuu... retombe* ... Hmm... note à la casquette : recharger les batteries régulièrement !

Bison vole et charge Guile deux ou trois fois, Guile est complètement désarmé face à une telle stratégie et semble inapte à refaire un bond de trente mètre de haut comme tout à l'heure. Après une phrase de Bison (que je vous conseille vivement d'aller voir), Guile décide de répliquer et fait un coup de pied retourné pour renvoyer Bison dans ses écrans et partir en faisant une blague stupide digne d'un vrai JCVD (en VO c'est "Bison, you're out of the air" ptdrrrr lolilol^^).

Les héros se retrouvent tous hors du building alors que celui-ci explose, et pour conclure royalement ce film, ils font une pose de victoire sensée nous rappeler le jeu


» - Et toi, tu penses que ce film aura une suite ? »
" - Pitié, laissez-moi mourir en paix ! »

Et voilà le film Street Fighter, chers amis. Que faut-il en penser ? Raul, mon pauvre ami, je suis meurtri de savoir que ce rôle fut ton dernier, un comédien aussi génial que toi s'écrase sur un film aussi mauvais. Et le seul intérêt que j'ai eu à revoir ce film c'était toi, justement, Raul. Alors, Vaya con Dios, car malgré la pauvreté du script, le jeu pitoyable de Van Damme et des autres acteurs, et bien d'autres choses encore, ta performance volontairement sur jouée reste la seule chose de bien à tirer de ce film. Le reste, par contre...


« NON ! »

_________________
j'ai une grosse passion, tu veux la voir ?


Dernière édition par TechnoWolf le Jeu 9 Nov 2017 - 15:37, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Psyhodelik
°°°°°°
°°°°°°
avatar

Messages : 2217
Date d'inscription : 08/05/2011
Age : 35
Localisation : Bondy

MessageSujet: Re: AJV - Street Fighter   Dim 29 Avr 2012 - 19:33

Belle article !!

Ce Street Fighter pour moi est tout simplement un des meilleurs films que j'ai pu voir, on prend un pied d'enfer du début a la fin entre le mythique "I'll Take Over The World.... Of Course !!!" et la scène anthologique de Zangief qui voit la camionette d'explosif dévalé la coline vers eux et qui est en meme temps retransmis a la télé... Et gueule d'un coup "Viiiiite... Changez de chaine !!!"

Plus plein d'autre passage, bref, il fait partie de ces film culte a voir et a revoir sans modération. Et on a un JCVD au top de sa forme rien qua voir le speech avant la bataille final. On en fait plus des comme ça.

Quand je revois ce genre de film, je pleure une époque révolue ou on savait faire des films avec passion et qui transmette véritablement quelque chose. Le cinéma de nos jours est relativement moribond et tristounet. Même s'il reste de grand film qui sorte de temps en temps, mais les films d'action des années 90... On en fera plus des comme ça. Heureseument que Stallone c'est sortie les doigts du cul et nous a offert le plus beaux cadeau que quelqu'un puisse offrir au amoureux de ce genre de cinéma avec son magistrale Expendable dont le deux va sortir prochainement.

Bref, longue vie au film d'action des nineties !! alien

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.testmode.fr
Nicoscolosse
°°°
°°°
avatar

Messages : 586
Date d'inscription : 27/03/2012
Age : 24
Localisation : Essonne

MessageSujet: Re: AJV - Street Fighter   Mar 1 Mai 2012 - 14:37

Très bon article, comme toujours.
Ce film est sur ma liste de films à voir, mais je l'ai toujours pas vu, parce que j'ai plein d'autres trucs à voir et que j'ai peur de perdre mon temps en regardant celui-là. Mais après avoir lu ton article, je risque de m'y intéresser plus tôt que prévu, ça a l'air d'être un film à voir.


Dernière édition par Nicoscolosse le Mar 1 Mai 2012 - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Psyhodelik
°°°°°°
°°°°°°
avatar

Messages : 2217
Date d'inscription : 08/05/2011
Age : 35
Localisation : Bondy

MessageSujet: Re: AJV - Street Fighter   Mar 1 Mai 2012 - 14:45

Ho oui, Nicos. Au dela du film c'est une véritable expérience unique que tu va voir ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.testmode.fr
KEN
Admin
avatar

Messages : 3388
Date d'inscription : 26/04/2011
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: AJV - Street Fighter   Mer 2 Mai 2012 - 1:04

Enorme ce dossier encore une fois !!! Laughing Vraiment bravo!

Put** M.Bison EST Gomez de la famille Addams affraid Arf, ...

Mais comme Psyho je trouve ce film culte! Kitch à souhait, ce qui le rend si mythique. J'adorais Street Fighter II et JCVD à cette époque alors j'étais heureux même si le script n'était pas respecté sur la psychologie des personnages XD Pour te dire qu'à l'époque, je trouvais pourrave Super Mario Bros. en film... ALors aujourd'hui ce dernier doit vraiment être bien pourrave si à 6 ans je le trouvais déjà pourri Laughing SF est cultissime à côté 8)

Mais très bon dossier j'ai adoré merci beaucoup!
Revenir en haut Aller en bas
Psyhodelik
°°°°°°
°°°°°°
avatar

Messages : 2217
Date d'inscription : 08/05/2011
Age : 35
Localisation : Bondy

MessageSujet: Re: AJV - Street Fighter   Mer 31 Oct 2012 - 21:57

Check

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.testmode.fr
Falou
°
°
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 09/04/2012
Age : 29
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: AJV - Street Fighter   Jeu 13 Déc 2012 - 23:03

Que dire de plus que: "cet article est un MAGIQUE"

Perso j'ai quand même un petite tendresse pour ce film qui, même si c'est mauvais d'un bout a l'autre, m'a toujours fait marré.

Premièrement, je suis un fan absolue du discours de JCVD devant ses troupes. C'est digne de tous les plus grands nanars que le cinéma de cette époque pouvait nous offrir (et dieu sait qu'ils étaient légions)

Ensuite je rejoins Psychodelik sur la réplique de Zangief et j'élargirais même a toutes ses répliques qui sont stratosphériques. Un des exemples se trouve après le speech de Bison sur sa Bisonopolis et la "Paix Bisonique" (si qqn peut m'expliquer ce conecpt que je saisi mal) où Zangief sort un simple mais magnifique "c'est beau" avec une vraie émotion.

En fait je pense que ce film est un magnifique nanar et que le seul problème est qu'il ait pris l'univers (enfin les noms des personnages) de SF
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: AJV - Street Fighter   

Revenir en haut Aller en bas
 
AJV - Street Fighter
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Retro Game Space :: AU COMPTOIR DU GEEK :: >>> CAFÉ RGS -
Sauter vers: